Après GF38 – Rodez : les enseignements attendront

Après GF38 – Rodez : les enseignements attendront

Pour son dernier match de préparation, le GF38 retrouvait son Stade des Alpes et ses supporters ce vendredi avec la réception d’une formation qui évoluera en Ligue 2 cette année, le Rodez Aveyron Football. Les attentes étaient donc nombreuses autour de ce match.

Une équipe-type, mais…

L’équipe-type que l’on pressentait pour le coup d’envoi de la Ligue 2 a été alignée par Philippe Hinschberger ce vendredi. On ne devrait d’ailleurs pas parler d’équipe-type puisque sur plusieurs postes des titulaires en puissance n’étaient pas là pour diverses raisons. Et c’est un des contre-temps de cette avant-saison. Eric Vandenabeele a manqué plusieurs matchs de préparation suite à des petits pépins physique. Jérôme Mombris, et à un degré moindre Harouna Abou Demba étaient à la CAN. Jessy Benet reste en phase de reprise et devrait encore manquer quelques semaines d’action. Autant de joueurs qu’on peut considérer comme des titulaires en puissance du 11 Grenoblois. Près d’un tiers de l’équipe.
Difficile donc de tirer de grands enseignements de cette composition. On a tout de même pu constater Adrien Monfray a une nouvelle fois joué au poste de latéral droit alors que Pierre Gibaud était placé dans l’axe. Pambou était titulaire, logiquement vu la qualité de sa préparation. Devant le trio Tinhan, Raspentino, Ondaan semble avoir les faveurs du staff.

Une cage inviolée

Pour la première fois de la préparation Grenoble n’a pas encaissé de but. C’était un des objectifs de cette dernière sortie. Maubleu n’a pas pour autant passé une soirée tranquille et l’arrière-garde alpine ne respire pas toujours la sérénité. S’il a été prudent avec un bloc évoluant plus bas qu’à l’accoutumée, le GF38 conserve des difficultés à défendre sur les prises de profondeur des attaquants adverse. Un point qu’il va falloir rapidement corriger, surtout quand les Isérois devront faire le jeu, au risque de se faire souvent punir.

Un banc offensif au rendez-vous

On ne dira pas que Djitté, Brun et Semedo ont fait un meilleur match que Tinhan, Raspentino et Ondaan et qu’ils ont gagné leur gallon de titulaire. Ils ont en revanche fait le match attendu de joueurs plus frais qui jouent face à une défense déjà usée par des attaquants qui bougent beaucoup à défaut de marquer. C’est à nos yeux le gros point fort de ce GF38 version 2019-2020 qui pourra garder en constance pendant 90 minutes grâce à un banc de qualité. Petit mot spécialement sur Brun qui profite lui aussi de sa première vraie préparation estivale pour afficher un état de forme très prometteur. A lui de faire jouer la concurrence au maximum, on sait qu’elle sera très importante cette saison. Un mot également sur Flo Michel lui aussi à son avantage sur les quelques minutes qu’il a joué. Voilà un joueur qui sait profiter de chaque opportunité qu’on lui offre. Alors cela n’en fait pas un titulaire indiscutable en Ligue 2 pour autant, mais il s’est sans douté mérité quelques présences sur les feuilles de match en ce début de championnat.

Des automatismes à parfaire

L’entente du trio offensif reste très perfectible. Autant Ondaan et Tinhan arrivent désormais à être trouvé dans le bon tempo (mention pour Monfray), autant la finition n’est pour le moment pas au rendez-vous, avec concrètement des centres qui la plupart du temps ne trouvent personne.
Raspentino a des déplacements très intelligents sans ballon, qui permettent de créer des espaces pour ses partenaires, mais on attend plus de lui avec ballon désormais. Là aussi vu que toute l’animation offensive a été revue cet été, on peut comprendre que cela ne vienne que progressivement. Mais il faudra montrer des progrès à Guingamp pour se créer davantage de situations dangereuses dans le jeu.

De vrais progrès sur coups de pied arrêtés

On a parfois trouvé YMCA inconstant dans ce domaine mais face à Rodez, dans la lignée des matchs précédents, c’est une nouvelle fois sur cpa que Grenoble s’est montré le plus dangereux, grâce à la justesse du n°10 alpin. Une arme dont on connaît l’importance dans le football moderne. Si les Grenoblois ne sont pas les plus grands en taille, ils semblent en mesure cette saison de débloquer quelques situations par ce biais. A revoir là aussi dans un contexte plus « agressif » que ces matchs de préparation.

  1. […] >> L’analyse du match […]

Leave a Comment