A la rencontre d’Hakim Aibeche (GF38)

A la rencontre d’Hakim Aibeche (GF38)

Nommé entraîneur de l’équipe réserve du Grenoble Foot 38, Hakim Aibeche, sera également « chargé de l’évolution et de la mise en place de la formation au sein du club », a répondu à nos questions. L’occasion de faire un peu mieux connaissance avec ce formateur dans l’âme qui vient à Grenoble pour construire sur la durée.




Hakim, peux-tu tout d’abord nous rappeler ton parcours au FC Mulhouse ?

J’y suis resté huit saisons. J’ai d’abord été 4 ans entraîneur adjoint en CFA + responsable de la formation. J’ai notamment créé une section sport étude en lycée avec laquelle on a réussi à être deux fois champion de France. Après j’ai coaché les U19 Nationaux, puis l’équipe réserve et enfin j’ai été l’entraîneur de l’équipe Une, en CFA. On a d’ailleurs joué contre le GF38 avec un bilan d’une victoire chez nous et une défaite ici, au Stade des Alpes.

Tu sors d’une année sabbatique, tu avais besoin d’une coupure ?

Non j’étais déjà la recherche d’un projet mais c’est difficile de trouver quelque chose qui nous plait vraiment dans ce milieu là. Faute d’avoir trouvé LE bon projet, j’ai effectivement passé une année sabbatique, ce qui m’a fait du bien et m’a permis de recharger les batteries après toutes ces années sans arrêter.

Et cet été Grenoble t’a contacté…

J’ai reçu un appel de Max Marty, que je connaissais un peu mais sans plus. Il m’a présenté le projet du club. Le GF38 est un club qui a un passé, des infrastructures. C’était aussi le cas de Mulhouse même si le passé était un peu moins récent mais je trouve que le projet grenoblois est plus « cohérent », en tout cas séduisant, avec un objectif clair : retrouver dès que possible le monde professionnel, avec ce que cela implique derrière comme progrès pour l’équipe réserve et la formation.

Le communiqué du club sur ton arrivée indiquait également que tu interviendrais également « à la demande du  coach principal Olivier Guégan, dans le staff de l’équipe une ». Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

Pour l’instant je n’en sais pas beaucoup plus. Je suis là s’il y a besoin d’un coup de main mais il faudra voir ça au fur et à mesure de la saison. Là je viens de passer une semaine en stage (à La Rochette) avec eux, ce qui m’a permis de mieux connaitre tout le monde.
De toute façon être entraîneur de la réserve impliquera d’avoir des échanges très régulièrement avec Olivier. Comme l’an passé, des joueurs du groupe National devraient régulièrement descendre en réserve.

La réserve, justement, accède en R1 cette année, quel sera l’objectif ?

Il faut pour le moment être raisonnable et l’objectif sera avant tout le maintien. Pour ma part je vais découvrir ce contexte Rhône-Alpes et ses équipes que je ne connais pas du tout. Il va aussi falloir que j’apprenne à connaitre mes joueurs même si avec une préparation d’un mois cela devrait déjà bien aidé. Je compte aussi beaucoup m’appuyer sur les personnes au sein du club.

Le vaste chantier de la formation est-il aussi quelque chose de particulièrement motivant ?

Je ne parlerais pas de chantier car il y a déjà des choses qui ont été bien mises en place mais oui on a un bel objectif à moyen terme : que toutes les équipes à 11 évoluent en élite et que la formation reparte ainsi de l’avant. Si le club veut survivre il faut que la montée de la Une s’accompagne aussi des montées des autres équipes, je pense que c’est essentiel.
Pour le court terme, comme pour l’équipe réserve pour l’instant je n’ai pas pu encore rencontrer les éducateurs. J’ai en revanche déjà pu bien échanger avec Coucou Tafer mais il faudra attendre un peu de temps pour voir les choses concrètes sur lesquelles déjà travailler.


L’info en +
Le groupe réserve reprendra l’entraînement en début de semaine prochaine.

  1. […] une première saison intéressante en tant qu’entraîneur de la réserve du GF38, Hakim Aïbeche est revenu avec nous sur les objectifs d’une réserve et des structures de formation qui se […]

Leave a Comment