A la rencontre de Brandon Domingues, vainqueur de la Gambardella au Stade de France avec Troyes

A la rencontre de Brandon Domingues, vainqueur de la Gambardella au Stade de France avec Troyes

Florian David n’est pas le seul ancien joueur du GF38 à avoir foulé la pelouse du Stade de France il y a quelques jours. Brandon Domingues, 17 ans, milieu de terrain ou attaquant gauche, participait en effet à la finale de la coupe Gambardella avec l’équipe de Troyes, face à Tours. Une expérience unique – avec le titre au bout ! – qu’il nous a raconté, après nous avoir également dit quelques mots sur sa (très jeune) carrière.




Brandon, peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours ?

Dès mon plus jeune âge j’ai aimé le foot. Mon père m’a appris a aimé le foot, lui-même en faisait et pour moi c’est directement devenu une passion puis un objectif. J’ai commencé au GF38 où je suis resté jusqu’à mon départ à Troyes en U17. Ce qui m’a motivé à aller à l’ESTAC ? C’était vraiment l’intérêt que le club me portait et aussi à ce moment là Troyes remontait en ligue 1 donc c’était un plus.

Était-ce déjà une belle surprise pour l’ESTAC d’arriver au Stade de France ou la Gambardella faisait partie de vos objectifs ?

Clairement la Gambardella était un objectif. Les entraîneurs et le directeur avaient conscience du potentiel de notre groupe (dont certains éléments ont été demi-finaliste du championnat en U17 la saison d’avant, la formation se porte bien dans l’Aube, ndlr) donc oui c’était un réel objectif dès le début de la compétition.

Quelle est la première image qui te vient à l’esprit quand tu repenses à cette finale ?

La première image c’est la première fois que je rentre dans le stade, la vieille du match. Il y avait un orchestre qui jouait la Marseillaise et je regardais les tribunes vides en pensant à ma famille. J’en avais des frissons parce que ce sont des choses qu’on ne vit peut être qu’une seule fois.

C’était une première dans l’histoire de l’ESTAC ?

Non Troyes avait déjà remporté la Gambardella, il y a 62 ans je crois, contre Reims 2-1 en finale.

Sais-tu déjà de quoi sera fait ton futur à court terme ?

Mon futur pour l’instant est encore incertain mais pour l’instant je suis à Troyes donc je me prends pas trop la tête sur ça. Je joue et je laisse les personnes qui m’entourent gérer ma situation en dehors du terrain.

Leave a Comment